Paroisse Saint Vaast de Wambrechies

La paroisse

“La paroisse est la communauté précise des fidèles qui est constituée d’une
manière stable, dans l’Eglise particulière et dont la charge pastorale est confiée
au curé comme à son pasteur propre, sous l’autorité de l’Evêque du diocèse.”
(Code de Droit canonique, canon 515, paragraphe 1)
 

La paroisse se définit avant tout comme une communauté de personnes. Même lorsqu’elle est territoriale, elle est composée de l’ensemble des fidèles et non de l’ensemble des habitants vivant sur ce territoire. Elle est un ensemble humain cohérent, d’une certaine importance, avec un minimum d’affinités et de ressources permettant une réelle vie en Église.

Elle s’organise autour d’un centre qui est un lieu naturel de rassemblement et de rencontre, et manifeste la communion entre les différentes communautés : lieux de proximité de la vie de l’Église dans la paroisse, elles assurent une présence chrétienne localement repérable.

Le curé

“Le curé est le pasteur propre de la paroisse qui lui est remise en exerçant,
sous l’autorité de l’Évêque diocésain dont il a été appelé à partager le ministère du Christ,
la charge pastorale de la communauté qui lui est confiée, afin
d’accomplir pour cette communauté les fonctions d’enseigner, de sanctifier et
de gouverner avec la collaboration éventuelle d’autres prêtres ou de diacres,
et avec l’aide apportée par des laïcs, selon le droit.”
(Code de Droit canonique, c. 519
 
 

Le Christ se présente à nous comme le Bon Pasteur, comme le guide qui marche à la tête de ses disciples, mais aussi de l’humanité qu’il veut conduire vers le Père. La pastorale est la participation active à ce souci du Christ Pasteur

La pastorale est l’affaire de tous les baptisés qui, depuis le jour de leur baptême, « sont membres du Corps du Christ et participent à sa dignité de prêtre, de prophète et de roi », comme le dit le célébrant au moment de l’onction avec le Saint Chrême.

Cependant, dans L’Église, certains d’entre eux reçoivent la mission d’être, parmi leurs frères, ministres du Christ Pasteur. Ils reçoivent la charge pastorale d’agir en son nom : de guider, d’enseigner, de rassembler, de gouverner les communautés, pour qu’elles soient fidèles au Christ.

Étymologiquement, le curé est celui à qui est confiée la cura animarum, le « soin des âmes », le soin des fidèles qui constituent la paroisse. Il ne se donne pas à lui-même cette charge pastorale ou charge curiale, mais il la reçoit de l’évêque.

Père Jean-Luc Morand, curé de la paroisse (au centre) aidé du Père Norbert Kingani (à gauche) et du Père Alain Dabire (à droite)

L'EAP - Équipe d'Animation Paroissiale

Si l’Évêque diocésain le juge opportun après avoir entendu le conseil presbytéral,

un conseil pastoral sera constitué dans chaque paroisse, présidé par le curé et dans lequel,

en union avec ceux qui participent en raison de leur office à la charge pastorale de la paroisse,

les fidèles apporteront leur concours pour favoriser l’activité pastorale.

(Can. 536 – § 1. )

L’Équipe d’Animation Paroissiale participe à l’exercice de la charge pastorale confiée au curé. Dans la prière et l’écoute de l’Esprit, l’E.A.P. offre au curé un lieu d’échange et de décision pour son action pastorale, en discernant les besoins des différents relais paroissiaux et en participant activement à l’animation de la communauté chrétienne locale.

 

Elle remplit cette mission en veillant à ce que soient assurées au mieux, dans toute la paroisse, les grandes fonctions de l’Église :

  • l’annonce de l’Évangile et la proposition de la foi,
  • la prière et la vie liturgique, principalement la célébration de l’Eucharistie,
  • les services caritatifs et de solidarité, et l’activité locale des mouvements.

Dans chaque paroisse, le curé (ou le modérateur) choisit les personnes susceptibles de participer à l’Équipe d’Animation Paroissiale, mais ses membres sont toujours nommés par l’évêque qui leur donne une lettre de mission pour un mandat de quatre ans.

Reconnue et reçue par les communautés qu’elle sert, l’E.A.P. doit collaborer étroitement avec les différents groupes ou équipes de la paroisse, en recueillant leurs avis et en s’assurant auprès d’eux que les orientations prises sont fidèlement mises en œuvre.

  • Elle prend le temps de prier et d’écouter la Parole de Dieu, et elle se rend particulièrement attentive aux évènements qui touchent la vie locale.
  • Elle prend régulièrement le temps de relire son travail pour y discerner l’œuvre de Dieu et les appels qu’il peut adresser.
  • Elle a un rythme de travail soutenu et des rencontres régulières et fréquentes : toutes les deux ou trois semaines si possible, et chaque fois que les évènements l’exigent.
  • Elle se donne les moyens d’informer l’ensemble de la communauté paroissiale et les différents relais.
  • Elle n’hésite pas à inviter, à l’occasion, des personnes qui pourront l’aider à réfléchir aux questions importantes et aux sujets d’actualité

L’EAP est présidé par le Père Jean-Luc Morand et se compose de Guillaume Legrand, Claire Delannoy, Marie-Christine Frappé et Bruno Van Den Bossche

Le CEP - Le Conseil Économique Paroissial

“Il y aura dans chaque paroisse le Conseil pour les affaires économiques,

qui sera régi, en plus du droit universel, par les règles que l’Evêque aura portées.”

(Code de Droit canonique – c.537)

« Communauté de croyants » , l’Église est aussi une société humaine. A ce titre, elle est appelée à posséder des biens et à les gérer, mais toujours dans un esprit de pauvreté et de charité.

. Les finances et la gestion des biens d’une paroisse font partie du témoignage que l’Église doit donner comme « servante de la charité » : la possession et l’administration des biens de l’Église doivent être vécues en relation étroite avec sa mission.

« Pour nous, la possession et l’usage des ressources doivent  se borner et se subordonner à ce qui sert l’exercice normal de notre mission apostolique.»

(Paul VI – Encyclique « Ecclésiam Suam », n° 56)

. Dans l’Église diocésaine (Code de Droit canonique – c. 473), l’évêque et, en son nom, le curé doivent veiller à ce que les biens soient administrés au service de la portion du peuple de Dieu qui leur est confiée, c’est-à-dire utilisés pour l’organisation du culte, la vie des prêtres et de tous ceux qui ont des responsabilités ecclésiales, le soutien des œuvres d’apostolat et de charité, spécialement à l’égard des pauvres.(Vatican II – Décret sur le ministère et la vie des prêtres n° 17 et Code de Droit canonique – c. 1254 et 222 § 1)

Gérer les finances de l’Église n’est pas seulement un acte administratif, c’est également un acte pastoral au service de la mission de l’Église.

Chaque paroisse doit avoir un Conseil économique composé de laïcs qui ont pour mission d’assister et de conseiller dans la gestion des affaires économiques et l’administration des biens de la paroisse, le curé qui a reçu la charge pastorale de la paroisse.

Aucune décision financière importante ne sera prise dans la paroisse sans l’avis du Conseil économique de la paroisse.

Le Conseil économique de la paroisse est toujours en relation avec l’évêque et l’économe diocésain.

Avec le curé, le Conseil économique :

  • porte le souci de la vie matérielle de la paroisse,
  • veille à l’entretien du patrimoine immobilier et mobilier,
  • assure la gestion financière, établit le compte de résultat et le bilan,
  • communique toutes les informations dont les paroissiens ont besoin concernant la situation matérielle et financière de la paroisse et du diocèse,
  • doit avoir une vision globale de l’utilisation et de la conservation du patrimoine immobilier,
  • promeut localement les actions diocésaines : Denier de L’Église, chantiers diocésains, etc.

Cette mission s’accomplit conformément aux orientations pastorales et économiques diocésaines.

A l’arrivée d’un nouveau curé, le Conseil économique lui fournira un rapport détaillé des finances paroissiales et un inventaire des biens immobiliers. Le double de ce rapport sera remis à l’économe diocésain.

Le Conseil économique de la paroisse est composé de laïcs qui ont reçu une lettre de mission signée de l’Évêque pour un mandat de 3 ans renouvelables et sur proposition du Curé. Il est présidé par le curé.

Ses membres sont choisis pour la diversité de leur participation à la vie de l’Église paroissiale et pour leurs compétences dans les domaines :

  • de la gestion, du droit et de la comptabilité,
  • de l’entretien des bâtiments,
  • des relations publiques, etc.

Le Conseil économique pourra faire appel à des experts chaque fois que cela sera nécessaire.

Le CEP, présidé par le Père Jean-Luc Morand se compose  de Pierre Delannoy (de gauche  à droite),Bruno Tricard, Nicolas Perron et Patrick Paumier.

Francine Rogez et Marie-Claire Lutun apportent une assistance administrative et comptable au CEP

Le secrétariat paroissial

“Chaque paroisse aura ses registres paroissiaux, à savoir les registres des
baptisés, des mariages, des défunts, ainsi que d’autres suivant les disposi
tions de la conférence des Évêques ou de l’Évêque diocésain ; le curé veillera
à ce qu’ils soient tenus convenablement et conservés avec soin.”
(Code de Droit canonique – c. 535 – § 1)

Parmi toutes les composantes nécessaires à la vie d’une paroisse : équipes liturgiques, équipes de préparation au baptême, au mariage, équipes de catéchistes, d’animateurs d’aumônerie, équipes d’accompagnement des familles en deuil…, il en est une qui s’avère de plus en plus indispensable, c’est un secrétariat paroissial

La tenue de registres, l’établissement de documents dûment authentifiés, la conservation d’archives, voilà les grandes lignes de ce que l’on peut appeler la mission d’un secrétariat paroissial !

Une telle tâche ne peut pas être assurée par le curé seul. C’est bien lui qui en a la responsabilité directe, mais il est indispensable qu’existe une structure capable de le seconder efficacement.

Cette structure a également un rôle essentiel à jouer dans la circulation des informations non seulement au sein de la paroisse, mais aussi entre les paroisses et entre la paroisse et le Diocèse.

L’enjeu n’est pas seulement administratif mais aussi pastoral !

Le secrétariat paroissial est assuré par Edith Charlet et Florence Demeestère

Les permanences d'accueil paroissial

Une équipe de bénévoles se relaient pour assurer un temps d’accueil et d’écoute.
Vous pouvez également y faire les dossiers pour demander un baptême, un mariage ou une inscription au catéchisme, demander des certificats religieux ou encore d’être orienté vers un groupe, un mouvement ou un service de la paroisse…

Valérie Tiberghien, Francine Adrien, Marie-Annick Wasiers, Florence Crépy, Jeanne Devos, Thérèse Canar, Viviane Vanmarcke, Jacques Malbrancke, Bénédicte Malbrancke, Marie-Paule Michez, Jocelyne D’Haussy, Marie-Thérèse Celton, Anne-Carole Lefebvre, Olivier Camelot 

Permanences

Lundi de 17:30 à 18:30

Vendredi de 17:30 à 18:30

Samedi de 9:30 à 11:30

Pendant les vacances scolaires:

Samedi de 9:30 à 11:30

Paroisse Saint Vaast – Presbytère

14, place du Général de Gaulle

59118 WAMBRECHIES

tél. : 03 20 78 82 46

paroisse.wambrechies@wanadoo.fr

Fermer le menu
Bonjour et bienvenue sur notre site.