Paroisse Saint Vaast de Wambrechies

L’histoire de notre église

L’ancienne église : église Saint Matthieu

Cette église du 14ème siècle était une « Hallekerque », courante en Flandres, à 3 nefs avec un clocher massif trapu (voir St Vincent de Marcq en Baroeul).

Elle fut incendiée le 15 août 1581, pendant les guerres de religion, par les Hurlus de la garnison protestante de Menin.

L’église fut rebâtie et restaurée de nombreuses fois.

L’ancienne église St Matthieu de Wambrechies qui se trouvait à l’emplacement de l’actuelle église

L’église actuelle: église Saint Vaast

En 1852, le Vicomte Martel Henri Obert de Quévy, maire, décida de reconstruire une nouvelle église.Ce fut l’occasion d’une refonte complète du centre ville et de l’Hôtel de Ville.En 1859,

Charles Leroy est désigné pour bâtir ce nouvel édifice. Cet architecte lillois sera aussi l’architecte de la cathédrale Notre-Dame de la Treille à Lille;

.Le chantier se déroula de 1859 à 1868. Le 5 mars 1932, l’église fut consacrée et dédiée à Saint Vaast.

Malheureusement, dans la nuit du 13 novembre 1940, la flèche du clocher s’abîma sur la place après avoir été déboulonnée par les Allemands, celle-ci faisant obstacle aux décollages des avions de l’aérodrome de Bondues. Elle ne fut pas l’objet d’une reconstruction.

L’église St Vaast dans son état originel

Charles Ferdinand Leroy (Lille, 5 mars 1816 - Lille, 10 août 1879)

Né à Lille en 1816, Charles Ferdinand Leroy est nommé architecte des communes en 1842. Le projet qu’il présente pour le concours à ce poste est celui d’une cathédrale. Dès lors il se fait le champion du style néogothique et l’essentiel de son œuvre est consacrée à des édifices religieux..

Sa première église est celle de Croix, achevée en 1848-1851. Ce sera la première d’une longue série d’édifices dont les chantiers se situeront autour de la métropole lilloise. Il sera accompagné dans son œuvre par son frère Jean-Baptiste jusqu’en 1879, année de sa mort survenue à Lille.

Son agence d’architecte était située au 11 rue du Gros-Gérard à Lille.

La vie de Saint Vaast, Saint-Patron de notre paroisse

Saint Vaast (nom en normand et picard), Gaston en français, Foster (en anglais).

Fils d’une famille noble gallo-romaine du Périgord, Vaast partit vivre en moine ermite en Lorraine près de Toul. Dans un royaume franc païen, il était reconnu pour apporter son aide aux malades et devient prêtre à Toul.

De passage dans la ville, Clovis, roi des Francs, s’arrêta pour rendre visite à Vaast ; il ouvrit le monarque à sa foi chrétienne et lui délivra ses premiers enseignements.

Après la bataille de Tolbiac, Clovis se convertit au christianisme à Reims. Saint Remi, qui avait baptisé Clovis, demande Vaast de poursuivre l’éducation chrétienne du roi et devint donc, son catéchiste.

 

Devenu chrétien, Clovis avait à cœur de convertir au christianisme son royaume païen, il trouva en Vaast, une précieuse aide. Nommé par Saint Remi, évêque d’Arras, diocèse qui avait été évangélisée une première fois par Saint Martin, la contrée était redevenue barbare.

La légende raconte qu’en visitant les ruines d’une église, il se trouva face à un ours qu’il fit reculer dans la forêt, l’ours semble symboliser le paganisme qu’il fit reculer durant les quarante années de mission épiscopale dans son diocèse.

Il mourut le 6 février 540, son corps repose en l Cathédrale d’Arras.

Il est fêté le 6 février, et reconnu comme le Saint Patron du diocèse d’Arras et celui des catéchistes.

Statue de Saint Vaast dans l'église (bas côté sud) >>

Fermer le menu
Bonjour et bienvenue sur notre site.