Le Curé

Si l’Évêque diocésain le juge opportun après avoir entendu le conseil presbytéral, un conseil pastoral sera constitué dans chaque paroisse, présidé par le curé et dans lequel, en union avec ceux qui participent en raison de leur office à la charge pastorale de la paroisse, les fidèles apporteront leur concours pour favoriser l’activité pastorale.
Droit Canonique
(Can. 536 – § 1. )

Le Christ se présente à nous comme le Bon Pasteur, comme le guide qui marche à la tête de ses disciples, mais aussi de l’humanité qu’il veut conduire vers le Père. La pastorale est la participation active à ce souci du Christ Pasteur

La pastorale est l’affaire de tous les baptisés qui, depuis le jour de leur baptême, « sont membres du Corps du Christ et participent à sa dignité de prêtre, de prophète et de roi », comme le dit le célébrant au moment de l’onction avec le Saint Chrême.

Cependant, dans L’Église, certains d’entre eux reçoivent la mission d’être, parmi leurs frères, ministres du Christ Pasteur. Ils reçoivent la charge pastorale d’agir en son nom : de guider, d’enseigner, de rassembler, de gouverner les communautés, pour qu’elles soient fidèles au Christ.

Étymologiquement, le curé est celui à qui est confiée la cura animarum, le « soin des âmes », le soin des fidèles qui constituent la paroisse. Il ne se donne pas à lui-même cette charge pastorale ou charge curiale, mais il la reçoit de l’évêque.

Père Dominique Lemahieu, curé de la paroisse aidé du Père Norbert Kingani et du Père Alain Dabire