Journée mondiale des pauvres

  • Post category:Actualité

"Heureux les pauvres de cœur, le Royaume des cieux est à eux"

Bonjour à tous, aujourd’hui c’est la journée mondiale des pauvres, et la journée nationale du Secours Catholique.

Cette année, quasiment toutes les actions Grand Public que le Secours organise pour collecter des fonds sont bloquées par la pandémie.

Pourtant le besoin d’aide augmente. De nombreuses personnes qui s’en sortaient avant le confinement ont basculé dans la misère avec l’arrêt de leurs ressources. C’est pourquoi le Secours Catholique n’a pas arrêté ses actions d’aide. Voici plusieurs exemples vécus dans notre délégation, c’est-à-dire notre diocèse.

Annie*, par exemple, fait partie d’un groupe de 4 bénévoles qui ont travaillé par téléphone pour attribuer des aides d’urgences, qu’elle a portées, ensuite, à domicile même au moment où on ne trouvait pas de masques.

Bertrand et une jeune bénévole ont soutenu et aidé 120 femmes isolées sur la Métropole Européenne de Lille aidée à hauteur de 6 000 €.

Marie a collecté des dons alimentaires dans son local paroissial pour 25 personnes SDF. Le secours catholique l’a aidé à hauteur de 3 000 €.

Kévin a porté des stylos et des blocs de papier à un centre de détention pour des détenus privés de parloir. Les échanges de courrier avec les détenus ont été maintenus.

Virginie a été déménagée par une équipe pendant le confinement pour l’extraire d’un logement insalubre et de son isolement.

Et c’est aussi Nathalie, Jérôme, Marc, Malika qui ont permis de maintenir et d’assurer des cours de français langue étrangère, des distributions alimentaires, des accueils téléphoniques.

Malgré le confinement, les équipes ont réussi à envoyer (et accompagner) 75 enfants vers leurs familles de vacances dans 8 départements, et en accueillir une quinzaine.

Sur le plan national, le Secours a pris la tête d’un collectif d’associations qui a obtenu la décision gouvernementale d’attribution d’une prime COVID pour les ménages modestes.

Tout cela n’est possible qu’avec les dons individuels.

La pandémie n’a pas tué la générosité. Les gestes solidaires continuent à témoigner de la fraternité humaine. Dans cette fraternité, le Secours Catholique a tenu sa place, confinement ou pas. Nous faisons appel à vous. Merci de votre générosité. Et pour reprendre les paroles du Pape : « Mettre en pratique la charité est la meilleure manière d’évangéliser »