Pain vivant de l'Eucharistie

Quel mystère, n’est-ce pas chers amis !

Moi, je suis le pain vivant, qui est descendu du ciel : si quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement. Le pain que je donnerai, c’est ma chair, donnée pour la vie du monde. »

On peut comprendre que les auditeurs de l’époque de Jésus en aient été choqués ! Les chrétiens seraient-ils des anthropophages qui mangent la chair de leur Dieu ?

Oui… c’est un mystère…

Dans mon enfance, ma grand-mère, me disait : « Dominique, si c’est un mystère : il ne faut pas chercher à comprendre. C’est un mystère, et ça restera un mystère. Il nous est demandé tout simplement d’y croire ». Eh bien… je crois que d’une certaine mesure, elle avait raison, ma grand-mère : Dieu est plus grand que notre cœur. Et nous, qui sommes simples humains, nous ne pouvons prétendre tout comprendre du mystère de Dieu qui dépasse tout intelligence (Lettre aux Philippiens chapitre 4).

Pourtant … J’espère que ma grand-mère ne m’en voudra pas : je vais essayer quand même de comprendre, ne serait-ce q’un tout petit peu de ce mystère du pain vivant qui nous donne la vie éternelle.

Commençons d’abord par nous débarrasser de l’aspect magique de ce que l’on pourrait comprendre à tord : Si vous aimez les bandes dessinées, vous aimez sans doute Astérix et Obélix… Vous vous doutez bien que l’Eucharistie n’est pas de la Potion magique qui donne une force surhumaine nous permettant de vaincre tous nos ennemis… même la mort !

Vous vous souvenez sans doute : la potion magique cuisinée par le druide Panoramix n’était que temporaire. Alors… Il faudrait venir à la messe au moins une fois par semaine pour reprendre une dose, de potion magique, sous la forme de l’hostie consacrée, qui nous donnerait la force suffisante, pour affronter tous nos problèmes de notre vie pour la semaine à venir.

Que nous dit Jésus ?

Il nous dit qu’il nous donne sa chair : pour la vie du monde.

Il nous donne sa « chair ». Il ne nous dit pas qu’il nous donne ses muscles ; sa chair en tant que viande. Il nous dit qu’il se donne tout entier. Et pas seulement son âme, ou son esprit. Et c’est ce qu’il va faire sur la croix ? Il va nous donner sa vie, pour que le monde ait la vie, et la vie en plénitude. (Jn10,10)

Si mystère il y a , il est bien là : l’Eucharistie est le mémorial de cet amour surabondant de Dieu en faveur de toute l’humanité. Un amour qui va jusqu’à tout donner de ce qu’il est / Dieu qui, en Jésus-Christ, accepte même de mourir d’amour.

Christ est ressuscité . Par sa mort, il a vaincu la mort. A ceux qui sont dans les tombeaux, il a donné la vie (cf. Apocalypse 1,18)

Dans un instant, donc, je vais prononcer ces paroles : ce sont les paroles de Jésus lui-même, la veille de mourir : « Prenez et mangez en tous, ceci est mon corps, livré pour vous… vous ferez cela en mémoire de moi ».

Mystère de l’Eucharistie qui nous est donné à croire : Présence réelle et actuelle de ce Dieu qui nous a tout donné, jusqu’à se donner lui-même pour que nous ayons la vie.

« Prenez et mangez en tous » … Si quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement.

Cela ne veut pas dire que nous ne mourrons pas. Nous le savons bien : chacun de nous, ici présent, finira bien par mourir un jour ;

Mais cela veut dire que si, en recevant l’hostie consacrée, c’est réellement Jésus que nous accueillons, alors, il nous fera participer à sa propre vie:sa vie divine ; sa vie de ressuscité.

Alors chers amis, si après avoir communié, en sortant de l’église tout à l’heure, vous faites une tête d’enterrement, c’est que vous n’avez rien compris à ce mystère de l’Eucharistie que nous allons maintenant célébrer dans la foi.

J ‘en reviens donc finalement aux propos de feu ma vénérée grand-mère : oui ! Il est grand le mystère de la foi ! Il nous est demandé tout simplement d’y croire : C’est une histoire de confiance…

Confiance en ce Dieu qui a tant aimé le monde qu’il a donné son fils unique, afin quiconque croit en lui ne périse pas, mais qu’il ait la vie éternelle.

 

+ Père Dominique Lemahieu, Curé

Marquette, dimanche 8 août 2021