FEVRIER

Semaine du 7 au 14 février au 2021

Intentions de prière du Pape pour le mois de février 2021

La violence contre les femmes : Prions pour les femmes victimes de violence, afin qu’elles soient protégées par la société et que leurs souffrances soient prises en compte et écoutées.

Nous fêtons :

  • Dimanche 7

    Bienheureuse Eugénie Smet
  • Lundi 8

    Saint Jérôme Emilien
  • Mardi 9

    Saint Miguel Cordero
  • Mercredi 10

    Sainte Scholastique
  • Jeudi 10

    Notre-Dame de Lourdes
  • Vendredi 11

    Sainte Eulalie
  • Samedi 12

    Bienheureux Jourdain de Saxe
  • Dimanche14

    Saints Cyrille et Méthode

En route vers le carême pour préparer Pâques

Le carême dure quarante jours sans compter les dimanches. Ce chiffre fait référence aux quarante années passées au désert par le peuple d’Israël entre sa sortie d’Egypte et son entrée en terre promise ; il renvoie aussi aux quarante jours passés par le Christ au désert entre son baptême et le début de sa vie publique, il symbolise les temps de préparation à de nouveaux commencements.
Le mercredi des cendres, premier jour du carême, est marqué par l’imposition
des cendres en signe de la fragilité de l’homme, mais aussi de l’espérance
en la miséricorde de Dieu.
Durant le temps du carême, pour nous préparer à la fête de Pâques, nous
sommes invités à entrer dans le combat spirituel à la suite de Jésus : prier
avec Lui, jeûner avec Lui, partager avec nos frères avec Lui
Nous devons prendre le temps, dans une vie agitée, de nous recueillir. Prier
avec Jésus, en méditant la Parole dans le silence, en acceptant chaque jour
de faire silence, sans télévision, sans radio, en évitant d’être trop dépendant
des smartphones et nous mettre quelques minutes devant le Seigneur pour
nous laisser saisir par Lui.
Le but du jeûne n’est pas seulement la privation, mais le partage, l’aumône.
Nous sommes invités à donner ce que l’on a pu économiser à ceux qui n’ont
pas de quoi s’acheter à manger. Ils sont des millions dans le monde et en
France.
Engageons-nous sur la longue route du carême, résolument et avec foi et
dans la nuit de Pâques, nous renouvellerons les engagements de notre
baptême et nous chanterons l’Alleluia Pascal. Jésus ressuscité illuminera nos
visages.

Imposition des cendres :
Mercredi 17 février à 17h00 salle Jean 23
Samedi 20 février 16h30 messe anticipée du 1er dimanche de carême
Dimanche 21 février 11h messe du 1er dimanche de carême

C’est cette semaine que le projet de loi sur la bioéthique sera examiné, en seconde lecture,
par le Sénat.
Pour vous permettre de mieux comprendre les enjeux et vous forger votre propre opinion
vous pouvez, en complément du texte ci-dessus, suivre les émissions co-produites avec l’Université catholique de Lille :
https://www.youtube.com/watch?v=xLJAWSBjogQ&list=PLHWwVJhjksLhrOfjwQWU5YqIM8G2ElXv
ou/et la lettre d’information
http://xnpn9.mjt.lu/nl2/xnpn9/57g96.html?hl=

A propos du projet de loi sur la bioéthique

Le projet de loi sur la bioéthique revient en deuxième lecture au Sénat cette semaine.
A cette occasion le diocèse et l’Université catholique de Lille ont co-produit 4 vidéos sur les
points majeurs du projet en posant la question « comment vraiment améliorer la vie ? » à un
homme politique, trois médecins et sages-femmes, deux théologiens et notre archevêque.
Nous sommes nombreux à penser que les conséquences éthiques du projet n’ont pas été
vraiment regardées en profondeur.
On peut comprendre le désir d’une femme seule ou d’un couple de femmes d’avoir des enfants
et on ne peut mettre en doute leur capacité à les aimer. Mais la seule réponse à ce désir estelle d’utiliser la technologie de la PMA qui était dévolue à la lutte contre l’infertilité, de
promouvoir une « PMA sans père », alors même que de nombreux enfants nés de PMA avec
tiers donneur recherchent leur père biologique ? Cela souligne en fait un droit fondamental de
tout enfant d’avoir un père et une mère. Parfois ce sont les drames de la vie qui rompent ces
liens, sans forcément le vouloir au départ.
Là ce serait la loi qui instaurerait cette perturbation de filiation qui peut entraîner tant de
blessures. Entre désir d’enfant et droit à l’enfant, l’Eglise se met du côté du plus petit, du sans
voix, de l’enfant à naître…sans oublier que la PMA engendre des embryons surnuméraires,
actuellement 200 000 congelés en France !
Les recherches sur l’embryon humain et le prélèvement de cellules souches embryonnaires
conduisent à stopper son existence. Pour contourner ce grave problème, des chercheurs ont
mis au point d’autres types de cellules souches (comme celles du sang du cordon et les
cellules pluripotentes induites) dont les capacités d’action sont particulièrement intéressantes
pour tenter de guérir des cancers par exemple. Voilà un bel exemple où science et éthique
sont conjuguées au bénéfice de l’homme. Il faut encourager ce type de recherche, alors même
que se pose la question des embryons humains dits transgéniques (modifications de leur
génome sans trop connaître les conséquences en cascades) et les embryons animal-homme
avec un hasardeux mélange des espèces.
La crise écologique d’aujourd’hui souligne que « tout est lié » comme dit le pape François. Ne
sommes-nous pas en train de faire la même erreur en bioéthique que par rapport à la nature
dont l’homme s’est cru « maître et possesseur », avec les énormes défis climatiques que l’on
connait aujourd’hui ? Méditons cette phrase du pape François dans son encyclique Laudato
Si : quand on ne reconnaît pas, dans la réalité même, la valeur d’un pauvre, d’un embryon
humain, d’une personne vivant une situation de handicap, on écoutera difficilement les cris de
la nature elle-même. Tout est lié (§ 117). Prions pour que nos sénateurs se laissent
« retourner » par de telles paroles de Vie !
Edito de la feuille paroissiale de Notre Dame du Fief en Flandres par le Père Thierry
MAGNIN, président recteur délégué de l’Université Catholique de Lille

Cette semaine :

dimanche

7

9:30 >>

Premier temps fort 1ère communion

11:00 - église Saint Vaast >>

Notre équipe du Service Evangélique des Malades compte sur votre présence.

N’hésitez pas à nous contacter pour du covoiturage ou une aide à l’arrivée à l’église. Il est également possible de demander la communion à domicile pour ceux qui ne peuvent nous rejoindre.

contacts : Brigitte DE RIEMAECKER au 0320788873
Viviane VANMARCKE au 0320397278

jeudi

11

14:30 - Résidence du Petit Paradis >>

Messe pour les résidents

samedi

13

14:30 -L’Arche 20, av. des Châteaux >>

2ème temps fort de 1ère communion

les quêtes des messes des 6 et 7 février, seront destinées à la transmission de la foi (Aumôneries de collège, lycées, universités)

Lille est la troisième région étudiante de France dotée d’un pôle d’enseignement supérieur attractif avec 8 universités et près d’une trentaine de grandes écoles : plus de 110.000 étudiants, auxquels il faut ajouter les collégiens et les lycéens.
Autant de jeunes auprès de qui notre diocèse se doit d’être présent pour évangéliser.
C’est avec nos jeunes que nous construisons l’Église de demain. Ils sont l’avenir de l’Eglise…
En 2020 la quête a permis de collecter plus de 20 000 €.
Merci pour votre don.

Année 2021
Le pape a convoqué une « année Famille Laetitia » : année spéciale qui exhorte à témoigner de l’Amour Familial

Dimanche 14 février : vente de gâteaux
A l’issue de la messe de 11 heures, les Scouts Unitaires de France
vous proposent la vente de gâteaux en vous évitant de devoir penser au
dessert tout en accomplissant une

Dimanche 7 février 2021 ….Un dimanche de la santé sans précédent !


« TOUT LE MONDE TE CHERCHE »


Ce 7 février, l’Eglise de France célèbre le Dimanche de la Santé. Une journée qui prend tout son sens avec la crise sanitaire que nous traversons !

Où est Dieu quand la vie nous malmène ou nous met à l’épreuve ?

Notre équipe du Service Évangélique des Malades compte sur votre présence à la messe du dimanche 7 février à 11 h …
Ensemble, nous chercherons Celui qui nous relève et nous met debout quand survient l’épreuve de la maladie, du handicap ou du grand âge.
N’hésitez pas à nous contacter pour du covoiturage ou une aide à l’arrivée à l’église. Il est également possible de demander la communion à domicile pour ceux qui ne peuvent nous rejoindre.
Pour cela, appelez : Brigitte DE RIEMAECKER au 0320788873
Viviane VANMARCKE au 0320397278