Mardi 14 avril

  • Post category:Regards

Ressusciter...

Je regarde sur la 5 un documentaire sur les dernières fouilles de Pompéï
dont la vie s’est soudain trouvée enfouie sous la cendre en un seul jour.

2000 ans plus tard, les archéologues grattent, brossent, dégagent,
lavent, consolident et interprètent les moindres restes.

Avec une infinie patience, une minutie délicate, une fine intelligence,
ils font revivre les moindres détails anodins de la vie et de la
dernière journée des petites gens de Pompéï.

C’est une forme de résurrection : la seule que l’être humain est capable
de prodiguer.

Ce qui me frappe et me touche c’est la tendresse du regard des
archéologues, le respect absolu de ce qui a été !

Aucun jugement sur les inscriptions érotiques : juste de l’amusement.

Et quel émerveillement dans leurs yeux quand ils trouvent une pince à
épiler, des casseroles, des grains de riz.

Quelle tendresse émue devant le portait en médaillon de la maitresse des
lieux.

Tout ces restes prennent une importance et une précaution que le risque
de destruction définitive amplifie.

L’archéologue ressuscite nos vies antérieures avec une jubilation
émerveillée !

Et si Dieu avait ce même regard, le même respect, la même fine
compréhension sur tout ce qui aura fait le détail de nos humbles vies ?

Dégagées des cendres, restaurées, consolidées, comprises, nos vies
seront encore plus belles.

Sous le pinceau de Dieu, nous en comprendrons les détails obscurs !

Pierre Frappé