• Post category:Actualité

Le cataclysme du rapport rendu ce 5 octobre par la Commission Indépendante sur les Abus Sexuels dans l’Eglise nous bouleverse et il serait inquiétant que ce ne soit pas le cas. Tant d’émotions et de questions s’entrechoquent qu’il y a de quoi rester bouche bée : Que penser ? Que dire ? Que faire ? Par où prendre cette énormité ?
Pourtant, dès à présent, le silence nous paraît plus dangereux encore que le risque d’une parole incomplète, maladroite ou discutable. Notre attachement au Christ et à l’Eglise nous pousse à engager l’échange, à oser une première parole sachant qu’elle ne sera pas le dernier mot. Parole de paroissiens, de baptisés, forcément concernés d’une manière ou d’une autre et parfois à plusieurs titres. Parole de chrétiens catholiques qui se veulent courageusement adultes et humblement responsables ; car là où est atteint l’Evangile, là où est engagée la responsabilité de l’Eglise, comment ne serions-nous pas atteints et engagés ?

En vue d’envisager les pistes d’un Comment réparer et d’un Plus jamais ça, nous ne sommes pas si impuissants : l’Amour du Père et le Je suis là du Christ nous encouragent à des premiers pas.
Il nous semble qu’ils passent forcément par :

Nous informer pour analyser, comprendre : il existe bien des sources, plus ou moins fiables.
On ne se trompera pas en regardant ou en lisant :

Nous parler, partager, échanger : à l’écoute de nous-mêmes et de frères, à l’écoute de l’Esprit
car c’est ainsi qu’il parle. Partager communautairement, sur nos expériences, sur nos avis ou sur
tel document ; en groupe publiquement proposé ou librement composé, petit ou grand, pour une
fois ou pour davantage… Sous les formes qui nous conviennent, échanger et oser croire que, de
nos échanges balbutiants, une liberté et une vérité se lèvent

Prier, bien évidemment, pour tous : pour ceux qui sont très directement douloureusement
concernés, pour toute l’Eglise de Dieu et pour ce monde dont nous sommes, à qui nous devons le
témoignage de la vérité et de l’Espérance.

Bénédicte, Christian, Véronique, Jimmy, Viviane, Marie-Christine,
Pierre, Geneviève, Anne-Carole, Antoine, avec quelques autres.
14 octobre 2021 – paroisse.wambrechies@wanadoo.fr

Le texte de réaction au 9-10 de l’Abbé Dominique LEMAHIEU comme curé se trouve au fond de l’église.