Dimanche du CCFD

  • Post category:FOCUS

Chers et chères ami•e•s,

Alors que la France et la planète toute entière font face à une crise sanitaire sans précédent, je tenais à vous adresser toutes mes pensées, à vous dont l’engagement pour la solidarité internationale est l’un des piliers essentiels à la vie de notre association, et plus particulièrement à celles et ceux qui directement ou indirectement sont touchés par le Covid 19.

Le CCFD-Terre Solidaire a pris toutes les mesures nécessaires pour vous protéger vous, ainsi que les salarié·e·s de l’association et nos partenaires internationaux.

Nous avons annulé la venue des partenaires à Carême dès les prémices de la crise sanitaire dans un souci de protection et pour éviter la propagation du virus.

Le siège de l’organisation et tous les bureaux à Paris et en régions ont, quant à eux, été fermés. Les équipes (salarié·e·s et bénévoles) se sont organisées en télétravail et/ou par l’intermédiaire d’outils numériques afin que l’activité puisse, autant que possible, se maintenir dans le respect complet des règles de sécurité.

Nous traversons actuellement une crise sanitaire, mais également politique

Le virus ne connaît pas de frontières. Il nous rappelle brutalement le besoin d’une gouvernance mondiale, prenant davantage en compte le bien commun de l’humanité.

Notre engagement au service de la solidarité internationale et la construction d’un monde plus juste et respectueux des écosystèmes s’impose comme une nécessité absolue, comme l’évoquait le pape François dans l’encyclique Laudato Si’ : « J’adresse une invitation urgente à un nouveau dialogue sur la façon dont nous construisons l’avenir de la planète ».

Plus que jamais nous devons défendre un plus juste partage des richesses afin de permettre aux États de répondre aux besoins de leur population. Nous sommes en effet très inquiets pour les populations des pays qui n’auront pas les moyens de se soigner et de mettre en place des mesures préventives efficaces. Les mesures de confinement telles que nous les connaissons sont difficilement imaginables dans de nombreux pays où les plus démunis doivent sortir tous les jours pour gagner un peu d’argent pour vivre…

Faire vivre la solidarité

Comme vous le savez, la crise du Covid 19 frappe de plein fouet notre campagne de Carême et les conséquences sur nos ressources financières seront graves : la collecte de Carême représente 8 millions d’euros pour le CCFD-Terre Solidaire soit 30% de nos ressources.

 Alors que la situation est critique, je suis impressionnée par votre engagement et mobilisation afin de sauver notre collecte de Carême, essentielle pour mener à bien notre mission. Pour cela, je vous suis infiniment reconnaissante.

Plus que jamais nous avons besoin de votre engagement pour inviter les communautés chrétiennes et plus largement le grand public à faire un don au CCFD-Terre Solidaire. Un don pour nos partenaires et

les actions qu’ils mènent auprès des plus vulnérables, un don pour défendre un plus juste partage des richesses, un don pour la construction d’un monde plus solidaire et respectueux des écosystèmes.

Plus que jamais il est essentiel que vous mettiez en lumière l’indispensable interdépendance dans la résolution des défis du monde comme la crise sanitaire actuelle entre nos partenaires dans les pays du Sud et nous-mêmes : il ne sert à rien d’opposer les pauvretés d’ici à celles de là-bas, elles sont toutes le fruit des mêmes injustices, des mêmes inégalités qu’il est urgent de faire cesser.

Pour accompagner votre détermination, nous vous proposons de nouveaux modes d’action et de collecte qui tiennent compte du confinement :

Croyez-moi, chacune de vos actions compte !

Si vous avez besoin de précisions ou d’explicitations concernant ces actions, nous vous invitons à poser vos questions dans le groupe « Animer le Carême » sur La Place. L’ensemble du Bureau du CCFD-Terre Solidaire se joint à moi pour vous remercier, vous encourager et vous assurer de notre soutien total

Quoi qu’il arrive, rien ne doit arrêter la solidarité.

Prenez soin de vous-mêmes et de vos proches, mais aussi les uns des autres, par tous les moyens de communication possibles. Demeurons unis et gardons confiance. N’oublions pas que le matin succède à la nuit comme le Carême s’achève sur l’aurore de la Résurrection pascale.

  Avec toute ma reconnaissance et mon attention, bien fraternellement,

Sylvie Bukhari-de Pontual