Paroisse Saint Vaast de Wambrechies

Autres lieux de prière

 

Notre commune contient de nombreux oratoires, chapelles ou statues à caractère religieux.

Ils marquent combien la vie quotidienne des gens était accompagnée d’une présence spirituelle.

Chapelle Notre Dame des Sept Douleurs

1857

Rue Obert

En souvenir de son épouse disparue, le Vicomte Obert décide la construction d’une chapelle dans la continuité de l’Hospice. Celle-ci  est dédiée à Notre Dame des Sept Douleurs , dont le culte est associé à celle de Notre Dame de la Treille.

Au pied de la croix de son fils agonisant, la Mère de Dieu et toujours Vierge Marie connut le glaive de douleurs que lui avait annoncé le vieillard Siméon dans le Temple au jour de la Présentation de Jésus.

 
La Chapelle accueille les messes de semaine de la Paroisse

Calvaire Saint Jacques

1830

Carrefour des rues d’Ypres et du Général Leclerc

Le croisement de la route de Lille à Ypres et du chemin menant au bourg ainsi que le franchissement de La Deûle, a été marqué depuis la création du village, par une croix de grés, détruite par les révolutionnaires en 1789.

A la demande des habitants du quartier Saint Jacques, le Calvaire est reconstruit en fonte. En 1960, dans le cadre d’aménagement de la voirie, il a été reculé vers les habitation et la clôture de grille a été supprimée.

Chapelle Notre Dame de Grâce

1834

Chemin de la Marotte – Hameau du Cliquennois

L’une des plus anciennes chapelles sur le territoire de Wambrechies, elle fut érigée dans l’enceinte du Château du Cliquennois, dont elle marquait l’ancienne entrée (l’accès a fait place à un champs). Curieusement, aujourd’hui, elle fait dos à la route.

Chapelle Notre Dame de la Treille

1855 – reconstruite en 1920

Carrefour des Chemins de Comines et Trois Tilleuls -Hameau des Trois Louches

La première chapelle a été construite en 1855 par Emile Catry-Desbonnets, une plaque mentionne : “Cette chapelle démolie par les Allemands en 1918 a été relevée par la famille Catry-Wattel en reconnaissance de la protection de la Très Sainte Vierge

 

Chapelle Saint Anne

1890

Croisement des Rue de Linselles, des Chemins des Trois Tilleuls, des Trois Fétus, de la Vigne, et des Fouines – Hameau de la Vigne.

La chapelle actuelle a été construite en 1890, mais son origine serait bien plus ancienne, car une Chapelle, elle aussi dédiée à Sainte Anne aurait été fondée en 1502.

Chapelle du Bihamel

1920

Carrefour de la rue de Quesnoy et du Chemin du Bihamel

La Chapelle du Bihamel est dédiée à Notre Dame de Lourdes, est aussi connue sous le nom de la chapelle Cokelaer, du nom de la famille qui l’a faite construire.

Chapelle Sainte Thérèse

1956

Carrefour des rues de l’Agrippin et Goya

La chapelle dédiée à Saint Thérèse, est connue aussi sous le nom de la Chapelle de la Vierge au Sourire, en référence à la statue à travers laquelle Thérèse de Lisieux, encore enfant, a vu la Vierge lui sourire.

L’allure de cette chapelle contemporaine emploie néanmoins un vocabulaire traditionnel, elle est  formée d’une ogive marquant l’entrée et d’un pignon à redent dit ” à pas de moineau” , elle est ornée d’une cloche et un clocheton métallique ajoutés l’année suivante la construction de l’édifice.

Grotte Notre Dame de Lourdes

1959

Rue de Bondues

De retour d’un pèlerinage à Lourdes avec une reproduction de la statue de la Vierge dans ses valises, un habitant de la rue la Résistance, se lance avec l’appui de la paroisse, dans un projet de construction d’une reproduction de la célèbre Grotte de Massabiel.

Elle est érigée au milieu des champs, sur un bout de terrain cédé par un agriculteur, par la société wambrecitaine Deldicque; elle est inaugurée et bénite le 23 août 1959.

La statue de Bernadette Soubirous a été ajoutée l’année suivante, elle a été vandalisée sous les coups de marteau en 2003.

Depuis quelques années, la messe de l’Assomption est traditionnellement célébrée à la Grotte, et de mai à octobre, quelques fidèles se retrouvent le jeudi pour réciter le chapelet

Chapelle Notre Dame des Moissons

1961

Chemin des Poux Volants – Hameau du Touquet

Sur une parcelle de terrain donnée par la famille Dupire dans le quartier du Touquet, un petit édifice, aux allures assez simple, est érigé rapidement ( en trois jours selon le bulletin paroissial édité à cette période.

La chapelle dédiée à la Vierge et au Saint Curé d’Ars, abrite  une statue de la Vierge à l’Enfant Jésus, provenant de l’ancienne Chapelle du Château de Robersart.

Sources:

Ouvrage collectif, Le Patrimoine des Communes du Nord – Tome 2 , 2001 Flohic Editions

Jean-Pascal VANHOVE avec la participation de Pierre PENNEQUIN, Wambrechies, son histoire du XIIème siècle à nos jours, 2017 – éd. Ville de Wambrechies

Fermer le menu
Bonjour et bienvenue sur notre site.